Policía chilena arresta y golpea a reportero gráfico Jorge Zúñiga

 

 

Red Charquican red@charquican.cl

 

 

sábado 15 de agosto de 2009

Policía chilena arresta y golpea a reportero gráfico Jorge Zúñiga

 

Jorge Zúñiga. En su brazo porta una manguilla identificatoria de su rol de Reportero Gráfico

 

Santiago, 15/08/20009.- El viernes 14 de agosto recién pasado y por tercera vez en este año, fue detenido violentamente por la policía uniformada el reportero gráfico Jorge Zúñiga San Martín, presidente del Sindicato y Asociación de Reporteros Independientes, ARI.

 

 

 

 Su arresto se produjo cuando cubría una manifestación convocada por organizaciones mapuches y de derechos humanos en protesta por el asesinato a manos de un policía del comunero Jaime Facundo Mendoza Collío. Hecho ocurrido en la localidad sureña de Collipulli.

 

Nuestra organización repudia enérgicamente la persecución policial a este destacado profesional de las comunicaciones. Nuevamente Carabineros de Chile viola su derecho al libre ejercicio de la profesión, el derecho a la información, consagrado constitucionalmente y comete un delito al intentar justificar el arresto bajo el malicioso argumento que el reportero supuestamente "obstruía la acción policial".

 

 

 

Un réseau Charquican red@charquican.cl

 

un samedi 15 août de 2009 la Police chilienne arrête et frappe un reporter graphique Jorge Zúñiga

Jorge Zúñiga. Dans son bras il porte un manguilla identificatoria de son rôle de Reporter Graphique

Santiago, un 15/08/20009.-Le vendredi 14 août(desséché,pu) récemment passé et dans la troisième fois dans cette année, a été violemment arrêté par la police en uniforme le reporter graphique Jorge Zúñiga San Martín, le président du Syndicat et Association de Reporters Indépendants, ARI

 

 

Sa détention s’est produite quand des Araucans(Araucanes) couvraient une manifestation convoquée par des organisations et des droits de l’homme dans une protestation par le meurtre aux mains d’un policier du copropriétaire Jaime Facundo Mendoza Collío. Un fait arrivé dans la localité méridionale de Collipulli.

 

Notre organisation répudie énergiquement la persécution policière à ce professionnel remarquable des communications. Nouvellement les Carabiniers du Chili il(elle) viole son droit à l’exercice libre de la profession, du droit à l’information, consacré constitutionnellement et commet un délit après essayer de justifier la détention sous l’argument malicieux que le reporter supposément "obstruait l’action policière".

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s