la carte (la lettre) de Violeta Parra

Ils m’ont envoyé une lettre

 par le courrier précoce,

 par cette lettre m’ils disent qu’est tombé prisonnier mon frère,

et sans compassion, avec grille,

par la rue ils l’ont entraîné, oui.

 

La lettre dit le motif

de d’avoir commis  Robert

 avoir soutenu le grève

qui avait été déjà résolu.

Au cas où ceci est un motif

prisonnière  je vais aussi, sergent, si.

 

Je qui me trouve tellement loin

 en attendant des nouvelles,

 me vient dire la lettre

que dans ma patrie il n’y a pas de la justice,

ce qui est affamés demandent pain,

 plomb leur donne la milice, oui.

 

De cette manière pompeuse

 veulent conserver leur siège

ceux d’éventail et de frac,

 sans avoir mérite,

 ils vont et viennent de l’église

et oublient les ordres, oui.

 

Haber se vu  l’insolence,

 barbarie et perfidie,

de présenter la matraque

et tuer à sang froid

 à celui qui défense n’a pas

 avec les deux mains vides, si.

 

La lettre que j’ai reçue

me demande une réponse,

 je demande que  se divulgue

par toute la population,

que le "lion" est un sanguinaire

dans toute génération, oui.

 

 

Pour chance j’ai  ma guitare

pour pleurer ma douleur,

j’ai aussi neuf frères

de hors du quel  est grillé ,

 les neuf sont communistes

avec la faveur de mon Dieu, oui.

 

Violeta Parra (1960-1963)

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s